CHATEAU DE COURTANVAUX

BESSE-SUR-BRAYE

SARTHE (72)

 

 

 

 HISTOIRE

 

 

 

Naissance du Château de Courtanvaux : le nom de Courtanvaux apparaît à la même date que Béssé, mais c'est au tout début du 15è siècle que Jean Le Tort, commandeur de la Commanderie des Templiers d'Arville, près de Mondoubleau, fait édifier à Courtanvaux un ensemble entouré de hautes murailles, de fossés et d'un pont-levis.

Au milieu du 15è siècle : Jacques BERZIAU, secrétaire général du roi devient propriétaire et entreprend de nombreux travaux et agrandit le domaine avec une chapelle, un petit château, un colombier et le château principal entre 1450 et 1490.

Le château de Courtanvaux s'est transmis par héritages ou par mariages se faisant ainsi succéder trois familles. Ce n'est qu'en 1978 que la commune de Béssé-sur-Braye racheta le domaine.

De 1500 à 1661 : la famille de Souvré devient propriétaire et c'est Gille de Souvré, maréchal de France, gouverneur de Touraine, grand-maître de la Garde de Robe d'Henry IV et précepteur de Louis XIII qui va apporter aux constructions une touche Renaissance, symbolisée par la poterne de 1582, classée monument historique. Henri IV qui est un habitué des lieux, élève Courtanvaux au rang de marquisat en l'honneur de Gilles de Souvré.

Ses descendants continuent son oeuvre jusqu'au mariage de sa petite fille, Anne de Souvré avec François Michel le Tellier, marquis de Louvois et ministre de la Guerre de Louis XIV. A leur décès, les héritiers de la famille Le Tellier se désintéressent de Courtanvaux et le château reste inhabité de 1691 à 1815.

 

1780 : Louise Charlotte Le Tellier est nourrice officielle du Roi de Rome. Le couple se retire à Courtanvaux après la chute de Napoléon 1er en 1815 et entreprend une restauration totale des bâtiments, dans uns style néogothique très marqué.

Au 19è siècle, grâce à eux et à leur fils le comte Anatole de Montesquiou-Fezensac (1788-1878) construisent une orangerie et également des écuries (inscrites à l'inventaire des monuments historiques).

Au décès d'Anatole de Montesquiou-Fezensacn, Courtanvaux devient la propriété de l'aîné de ses petits fils, Anatole Marie Odon de Montesquiou-Fézensac (1836-1882), qui a épousé la princesse roumaine Marie Bibescp (1845-1929) en 1867. A la mort de son mari, elle hérite du château et à la charnière des 19è et 20è siècle, le modifie, le redécore et le modernise complètement : chauffage à air pulsé, téléphone d'intérieur, cuisines, éclairage au gaz...

 

1976 : La commune de Béssé-sur-Braye achète le château au décès du dernier propriétaire, Pierre de Montesquiou-Fézensac.

 

11 juin 1980 : le château est inscrit monument historique

 

Sources : Wikipédia et Site officiel de la mairie de Bessé-sur-Braye

En savoir plus : http://www.chateaudecourtanvaux.com/

 

 

 

 

 

 

 

LE CHATEAU

 

 

Montage E

 

 

 

 

 

Montage C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SS853798

 

 

 

 

 

 

 

SS853795

 

 

 

 

 

 

SS853796

 

 

 

 

SS853804

 

 

 

 

 

 

SS853805

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PARC ET JARDIN

 

Le château comprend trois types de jardins :

 

Le parc d'agrément

 

En 1888, Marie Bibesco décide de faire appel à M. Hurtault, architecte paysagiste des Parcs et Jardins à Chartres. Il est chargé de tracer les grandes lignes d'un futur parc d'agrément. Le plan présentant de projet a été retrouvé il y a peu. Il a été restauré et est exposé dans une des salles du château. Malheureusement, pour des raisons que l'on ignore, cette ébauche ne sera jamais réalisée.

Parallèlement à cela, la princesse Bibesco confie à Monsieur Martinet, professeur à l'école d'horticulture de Versailles, la réalisation d'une roseraie. Ce rosarium qui n'existe plus de nos jours se trouvat à l'emplacement du parking actuel. Les seules traces restantes sont les 4 vasques de style Médicis que l'on aperçoit du parking.

 

 

 

 

SS853853

 

 

 

 

 

 

 

SS853863

 

 

 

 

 

SS853856

 

 

 

 

 

SS853860

 

Le parc à l'anglaise

 

Passée la poterne

 

 

 

SS853806

 

 

 

 

 

SS853803

 

 

 

 

 

SS853802

 

 

 

 

 

SS853800

 

se situe le parc à l'anglaise qui est composé de différentes espèces d'arbres et qui fait une magnifique promenade.

 

 

 

 

SS853808

 

 

 

 

 

SS853809

 

 

 

 

 

SS853810

 

 

 

 

 

 

Montage F

 

 

 

 

Le jardin à la française

 

Ce jardin se trouve dans l'enceinte du château et se compose de haies nitida, d'ifs et de différentes variétés de rosiers.

 

 

 

SS853838

 

 

 

 

 

 

 

SS853840

 

 

 

 

 

SS853844

 

 

 

 

 

SS853845

 

 

 

SS853825

 

 

 

 

 

 

SS853822

 

 

 

 

 

 

SS853828

 

 

 

 

 

 

SS853836

 

 

 

 

 

 

SS853829

 

 

 

 

 

 

SS853837

 

 

 

 

 

 

SS853839

 

 

 

 

 

 

 

SS853826

 

 

 

 

 

SS853817

 

 

 

 

 

SS853852

 

 

 

 

 

SS853851

 

 

 

 

SS853830